dimanche 10 mai 2020

S8E5 (Virus, ça suffit!)

55éme jour de confinement.
Épisode 5 de la saison 8
Le nombre de morts en baisse.
Nombre de cas déclarés         : 138 854
Nombre de morts(jour/total)  :  80/ 26 310

Temps beau puis orageux.

Bon! virus il faut qu’on parle.
 
Tu nous as occupés pendant 2 mois.

Tu as été la vedette depuis le début de l’année ; faut le faire occuper les antennes 24h/ 24. Aucune autre info ne l’a fait, pas même, le terrorisme, les catastrophes naturelles, la guerre etc...On t'a même personnifié. Les médias se sont gavés de toi, quel aubaine ! pour eux.

Faut que tu comprennes que cela suffit, tu peux aller prendre des vacances, on a compris tu es le plus fort !
De toute façon on a décidé que demain, on ne parle plus de toi. nous allons pouvoir enfin sortir, aller en vacances, voir les amis, les voisins. D’ailleurs mon voisin m’a dit « j’ai un problème avec mon PC, j’attendais le déconfinement pour te demander !».

Donc lundi, nous ne parlons plus de toi, nous reprenons notre vie, là où on l’avait laissée il y a deux mois. Deux mois où on nous a accusés de ne pas savoir utiliser les masques, puis de ne pas tenir nos distances, de ne pas respecter les kilomètres, de discuter avec le voisin, de rentrer dans les magasins, de suspecter notre quidam. Surveillés et infantilisés.

Tu nous a fait comprendre, en revanche, qu’il fallait qu’on réfléchisse sur ce que nous faisions. Nous ne sommes pas sur la bonne route, nous allons dans le mur. Pour les optimistes, tu pourrais être le prophète qui vient nous avertir, que la crise n’est pas de ton fait mais ce sont nous les humains qui l’ont créée. Il fallait quelque chose pour nous faire comprendre que bien que nous nous croyons puissants, nous ne sommes pas assez intelligents pour comprendre que nous courons à notre perte. Mais maintenant nous avons compris, maintenant barre toi !

J’espère que tu connais les couleurs car nous, nous sommes en vert, tu n’as pas le droit de nous embêter, si tu veux faire le malin tu retournes dans le rouge en zone occupée. Je viens d’apprendre que tu as fait un foyer à deux endroits dans des zones vertes, tu n’as pas le droit, on peut te verbaliser pour ça, à moins que tu sois daltonien, tu n’as aucunes excuses.

Tu ne vois pas ce que tu nous obliges à faire. Dans les gares par exemple, ils ont mis des ronds, des barres et autres marquages sur le sol. Quand on est dans un rond, on ne doit pas bouger ni se retourner puis on doit sauter sur une barre. C’est le nouveau jeu de la marelle, ce sera encore les personnes âgées qui auront des problèmes, s’ils ratent une case, ils iront en enfer.

Tu vois dans quel embarras tu nous mets, attention à force de faire la une tu vas finir par devenir impopulaire, si ce n'est pas déjà fait. Alors si tu veux bien, fais ta valise et repars d’où tu viens. Tu as voulu visiter le monde, tu as voulu prouver que tu étais le plus fort, semer la zizanie chez les humains ; tu as réussi au-delà de ce que tu pouvais espérer. Donc va te reposer ou même mourir .

C’est cela va crever dans un coin. Je n’irai pas t’aider. Bien sûr! Tu me diras que je n’ai pas de compassion. Tu auras raison. Je ne veux pas d'un pacte avec le diable.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

1 commentaire:

  1. D’un côté ce virus a essayé de nous prévenir du danger que l’on avait créé. On ne peut pas trop lui en vouloir. Mais si il voit que nous n’avons pas compris, il reviendra encore plus fort. Tu marquais hier : chassez le naturel il revient au galop ! Alors Wait and see. Moi la première j’attends avec impatience de retrouver mes petites habitudes.
    Autre chose de changer: à 67 ans on peut travailler mais à 70 on est trop fragiles. 3 ans pour profiter..... et tous les politiques de 70 ans ils en pensent quoi ?

    RépondreSupprimer

La Fin

Voilà le confinement est terminé, je remercie ceux qui m'ont suivi. Vous pouvez me lire sur mes autres blogs: Réflexion                 ...