samedi 9 mai 2020

S8E4 (Bon oui! Mais Après?)

54éme jour de confinement.
Épisode 4 de la saison 8
Le nombre de morts en hausse.
Nombre de cas déclarés         : 138 421
Nombre de morts(jour/total)  :  243 / 26 230

Temps beau couvert.

Bon oui! Mais Après?

Le naturel revient au galop, comme dirait mon cheval.

Deux mois d'enfermement, politiquement cela s'appelle du confinement. Tout cela pourquoi?
On se dit au moins cela va servir à quelque chose, on ne repartira pas dans ses politiques aberrantes, dans un capitalisme effréné ou le but est de gagner toujours plus. Dans des délires de faire des économies sur le dos des faibles.

On se dit, au moins nous aurons vu que la nature se porte mieux, qu'on fera plus attention désormais.
On se dit, les gouvernants devront nous rendre des comptes, ils ne pourront plus gérer nos vies sans tenir compte de notre bien à tous.

Mais voilà on va vite "zapper" cet épisode.
D'abord il n'est pas glorieux pour les pouvoirs en place, il nous démontre leurs incompétences, leurs mensonges, leurs bêtises même.
Alors ces gouvernants vont nous appliquer un flash (comme dans Men in black) Flasher notre mémoire, en nous disant: "tout ce que vous avez vécu est une parenthèse".
Maintenant on repart comme avant, on se retrousse les manches!

J'ai appris que le sénat a voté une amnistie pour les décideurs afin de ne pas être poursuivis en justice, mais il existe déjà des lois protégeant le pouvoir. Bien sûr ce sont eux qui les votent. Incompétents mais pas idiots.

Le retour de bâton va être violent, oh! Pas pour nos gouvernants mais pour nous.
Il apprend le pourvoir, il va s'armer, se doter de règles, voter de nouvelles lois.
Il va profiter de cet état d'urgence.
Déjà on demande aux médecins de faire remonter les malades du Covid, chose normale,mais on leur demande aussi de leur donner les noms et adresses de tous les gens qui côtoient ce patient afin que la "brigade de santé" vienne faire une enquête.
Le type qui a donné le nom de brigade, a fait un lapsus, il aurait pu les appeler "service" ou autre, mais brigade veut bien dire flicage.
Flicage qui un jour permettra d'autoriser ou non les remboursements de la sécu.

Des professeurs reçoivent de courriers du rectorat, leur demandant de ne pas répondre aux journalistes.
Bienvenu dans notre nouveau monde de surveillance.
Souriez, vous êtes filmé!
Tiens au fait j'ai vu un doc de Arte.
La technique travaille déjà pour eux, ils ont les outils, les chinois déjà l'utilisent:

Macron doit agir vite car il y a des défections dans le LREM, on parle de dizaine de députés.
Bientôt il n'aura plus la majorité.

Des juges allemands somment la BCE d’arrêter de racheter les dettes des pays d’Europe du sud, les plus endettés, ce qui revient à dire les condamner à la faillite.
Ce qui condamnera l’Europe, peut être pas si mal!. Les Allemands se condamnant aussi à terme.

C'est l'histoire du scorpion qui tue la grenouille qui lui fait passer la rivière sur son dos, ils se noient tous les deux. La grenouille demande "Pourquoi tu fais ça?", le scorpion lui répond "c'est plus fort que moi!".

Voila! le naturel revient au galop, c'est plus fort qu'eux.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La Fin

Voilà le confinement est terminé, je remercie ceux qui m'ont suivi. Vous pouvez me lire sur mes autres blogs: Réflexion                 ...