mercredi 13 mai 2020

La Fin

Voilà le confinement est terminé, je remercie ceux qui m'ont suivi.
Vous pouvez me lire sur mes autres blogs:

Réflexion                      : http://reflexions.didierdufresne.com//
Récits de Normandie  : http://ecrits.didierdufresne.com/
Humeurs du matin      : http://www.infosdumatin.com/

lundi 11 mai 2020

S8E6 (Fin du confinement!)

56éme jour de confinement.
Épisode 6 de la saison 8
Le nombre de morts en baisse.
Nombre de cas déclarés         : 139 063
Nombre de morts(jour/total)  :  70 / 26 380

Temps: Brouillard, pluie, frais.

Fin du confinement!

Voilà! c'est fini.

Nous ferons partie de la génération des confinés. Jamais le monde n'a vécu cela.
Bien sûr il y a eu les guerres de durée beaucoup plus importante, mais le monde continuait à avancer.
Là le monde s'est arrêté.
Une parenthèse dans le vie des gens, un souffle, une pause qui ont fait prendre conscience à beaucoup de la futilité des choses auxquelles ils se raccrochaient.
La fragilité de la vie aussi.

Pas facile à vivre pour certains, ils ont été stoppés dans leur élans, se sont arrêtes soudainement en se disant: "Je courais où? pourquoi?" . Les questions se sont mises à les bousculer et peu de réponses à l'horizon. Ils ont eu le temps d'y réfléchir pendant deux mois.
Ceux-là ne repartiront, ne courrons plus comme avant; enfin dans un premier temps c'est sûr. J'espère qu'ils garderont cette période en mémoire et agiront dans l'avenir en pensant à la bonne façon d'appréhender le futur.

D'autres l'auront vécu comme on vit ses vacances, on ne se pose pas trop, on réfléchit à occuper le temps pour ne pas avoir à trop penser. La reprise pour eux sera plus facile.

Puis il y a les héros dont je parlais, enfin surtout les employés de la santé qui sont partis à la guerre, qui ne se sont pas posés de questions, ils ont fait leur boulot, quelque fois dans des conditions moyenâgeuse de sécurité. Inlassablement ils ont accueilli les patients, les ont soignés en ont vu mourir beaucoup et en ont sauvé plus encore. Ces gens vont passer par une étape dépressive évidente, on n'est pas sur le pont si longtemps sans avoir le droit à un sas de décompression.

Je regardais les chiffres, s'ils sont cohérents, j'en reste abasourdi, à moins d'une grossière erreur.
Le taux de létalité est totalement différent entre pays.

Par exemple :

Pays Cas déclarés      Morts                %
Maroc 6063 188 3,11
Portugal 27581 1135 4,11
Allemagne  171879 7569 4,3
Suède 26322 3225 12,25
Italie   219070 30560 13,9
G. Bretagne 219183 31855 14,5
France  139063 26380 18,9
 
















Ces chiffres montrent le taux de mortalité par rapport au nombre de cas déclarés et le nombre de morts.

Ces chiffres me paraissent aberrants je les extrais de sites internets, s'ils sont réels la différence de létalité entre les pays est totalement disproportionnée.
Le maroc serait à 3 % de létalité , la France a 18%
Qu'est ce qui se serait passé pour avoir une telle différence.
Le Maroc disait pendant la crise que leur taux suivait la France mais quand ils ont entendu parler de la chloroquine ils l'ont appliquée à leur patient et le nombre de morts a tout de suite baissé.
Je ne suis pas spécialiste et m'abstiendrais de faire des conclusions hâtives.
Chiffres à vérifier, j'espère que l'on pourra avoir des chiffres officiels.

L'état des systèmes de santé à l'arrivée de cette épidémie y est forcément pour beaucoup.
En France, je soupçonne les problèmes dans le Ehpad. Pour avoir ce taux de létalité il n'est explicable que par la mauvaise gestion des personnes âgées dans les maisons de retraite.
J'ai toujours été surpris que l'on pouvait faire du profit en soignant, surtout les vieux.
Par exemple les gestionnaires, les faiseurs de fric ont décidé que 4 euros suffisaient pour les 3 repas par jours pour les résidents.
Ces pratiques sont innommables.
Pourquoi l'état a-t-il laissé faire cette main mise des Ehpad par ces sociétés mortifères, voulant faire de l'argent à tout prix.
Pourquoi l'état donne-t-il des aides à ces entreprises? Notre argent.

Bon je vois que je m'emballe, ce jour où je devrais me réjouir du déconfinement.

J'ai voulu faire ce journal pour, dans un premier temps, garder une mémoire de ce moment extraordinaire.
Je l'ai fait, dans un deuxième temps, pour dire et dénoncer des choses qui me paraissaient importantes.

Je ne sais pas si Monsieur Salomon comptera encore les morts, ce que je sais c'est qu'il est, pour une part, responsable des morts qu'il compte tous les jours.

 

dimanche 10 mai 2020

S8E5 (Virus, ça suffit!)

55éme jour de confinement.
Épisode 5 de la saison 8
Le nombre de morts en baisse.
Nombre de cas déclarés         : 138 854
Nombre de morts(jour/total)  :  80/ 26 310

Temps beau puis orageux.

Bon! virus il faut qu’on parle.
 
Tu nous as occupés pendant 2 mois.

Tu as été la vedette depuis le début de l’année ; faut le faire occuper les antennes 24h/ 24. Aucune autre info ne l’a fait, pas même, le terrorisme, les catastrophes naturelles, la guerre etc...On t'a même personnifié. Les médias se sont gavés de toi, quel aubaine ! pour eux.

Faut que tu comprennes que cela suffit, tu peux aller prendre des vacances, on a compris tu es le plus fort !
De toute façon on a décidé que demain, on ne parle plus de toi. nous allons pouvoir enfin sortir, aller en vacances, voir les amis, les voisins. D’ailleurs mon voisin m’a dit « j’ai un problème avec mon PC, j’attendais le déconfinement pour te demander !».

Donc lundi, nous ne parlons plus de toi, nous reprenons notre vie, là où on l’avait laissée il y a deux mois. Deux mois où on nous a accusés de ne pas savoir utiliser les masques, puis de ne pas tenir nos distances, de ne pas respecter les kilomètres, de discuter avec le voisin, de rentrer dans les magasins, de suspecter notre quidam. Surveillés et infantilisés.

Tu nous a fait comprendre, en revanche, qu’il fallait qu’on réfléchisse sur ce que nous faisions. Nous ne sommes pas sur la bonne route, nous allons dans le mur. Pour les optimistes, tu pourrais être le prophète qui vient nous avertir, que la crise n’est pas de ton fait mais ce sont nous les humains qui l’ont créée. Il fallait quelque chose pour nous faire comprendre que bien que nous nous croyons puissants, nous ne sommes pas assez intelligents pour comprendre que nous courons à notre perte. Mais maintenant nous avons compris, maintenant barre toi !

J’espère que tu connais les couleurs car nous, nous sommes en vert, tu n’as pas le droit de nous embêter, si tu veux faire le malin tu retournes dans le rouge en zone occupée. Je viens d’apprendre que tu as fait un foyer à deux endroits dans des zones vertes, tu n’as pas le droit, on peut te verbaliser pour ça, à moins que tu sois daltonien, tu n’as aucunes excuses.

Tu ne vois pas ce que tu nous obliges à faire. Dans les gares par exemple, ils ont mis des ronds, des barres et autres marquages sur le sol. Quand on est dans un rond, on ne doit pas bouger ni se retourner puis on doit sauter sur une barre. C’est le nouveau jeu de la marelle, ce sera encore les personnes âgées qui auront des problèmes, s’ils ratent une case, ils iront en enfer.

Tu vois dans quel embarras tu nous mets, attention à force de faire la une tu vas finir par devenir impopulaire, si ce n'est pas déjà fait. Alors si tu veux bien, fais ta valise et repars d’où tu viens. Tu as voulu visiter le monde, tu as voulu prouver que tu étais le plus fort, semer la zizanie chez les humains ; tu as réussi au-delà de ce que tu pouvais espérer. Donc va te reposer ou même mourir .

C’est cela va crever dans un coin. Je n’irai pas t’aider. Bien sûr! Tu me diras que je n’ai pas de compassion. Tu auras raison. Je ne veux pas d'un pacte avec le diable.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

samedi 9 mai 2020

S8E4 (Bon oui! Mais Après?)

54éme jour de confinement.
Épisode 4 de la saison 8
Le nombre de morts en hausse.
Nombre de cas déclarés         : 138 421
Nombre de morts(jour/total)  :  243 / 26 230

Temps beau couvert.

Bon oui! Mais Après?

Le naturel revient au galop, comme dirait mon cheval.

Deux mois d'enfermement, politiquement cela s'appelle du confinement. Tout cela pourquoi?
On se dit au moins cela va servir à quelque chose, on ne repartira pas dans ses politiques aberrantes, dans un capitalisme effréné ou le but est de gagner toujours plus. Dans des délires de faire des économies sur le dos des faibles.

On se dit, au moins nous aurons vu que la nature se porte mieux, qu'on fera plus attention désormais.
On se dit, les gouvernants devront nous rendre des comptes, ils ne pourront plus gérer nos vies sans tenir compte de notre bien à tous.

Mais voilà on va vite "zapper" cet épisode.
D'abord il n'est pas glorieux pour les pouvoirs en place, il nous démontre leurs incompétences, leurs mensonges, leurs bêtises même.
Alors ces gouvernants vont nous appliquer un flash (comme dans Men in black) Flasher notre mémoire, en nous disant: "tout ce que vous avez vécu est une parenthèse".
Maintenant on repart comme avant, on se retrousse les manches!

J'ai appris que le sénat a voté une amnistie pour les décideurs afin de ne pas être poursuivis en justice, mais il existe déjà des lois protégeant le pouvoir. Bien sûr ce sont eux qui les votent. Incompétents mais pas idiots.

Le retour de bâton va être violent, oh! Pas pour nos gouvernants mais pour nous.
Il apprend le pourvoir, il va s'armer, se doter de règles, voter de nouvelles lois.
Il va profiter de cet état d'urgence.
Déjà on demande aux médecins de faire remonter les malades du Covid, chose normale,mais on leur demande aussi de leur donner les noms et adresses de tous les gens qui côtoient ce patient afin que la "brigade de santé" vienne faire une enquête.
Le type qui a donné le nom de brigade, a fait un lapsus, il aurait pu les appeler "service" ou autre, mais brigade veut bien dire flicage.
Flicage qui un jour permettra d'autoriser ou non les remboursements de la sécu.

Des professeurs reçoivent de courriers du rectorat, leur demandant de ne pas répondre aux journalistes.
Bienvenu dans notre nouveau monde de surveillance.
Souriez, vous êtes filmé!
Tiens au fait j'ai vu un doc de Arte.
La technique travaille déjà pour eux, ils ont les outils, les chinois déjà l'utilisent:

Macron doit agir vite car il y a des défections dans le LREM, on parle de dizaine de députés.
Bientôt il n'aura plus la majorité.

Des juges allemands somment la BCE d’arrêter de racheter les dettes des pays d’Europe du sud, les plus endettés, ce qui revient à dire les condamner à la faillite.
Ce qui condamnera l’Europe, peut être pas si mal!. Les Allemands se condamnant aussi à terme.

C'est l'histoire du scorpion qui tue la grenouille qui lui fait passer la rivière sur son dos, ils se noient tous les deux. La grenouille demande "Pourquoi tu fais ça?", le scorpion lui répond "c'est plus fort que moi!".

Voila! le naturel revient au galop, c'est plus fort qu'eux.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

vendredi 8 mai 2020

S8E3 (Francois, héros ordinaire!)

53éme jour de confinement.
Épisode 3 de la saison 8
Le nombre de morts en baisse.
Nombre de cas déclarés         : 137 779
Nombre de morts(jour/total)  :  178 / 25 987

Temps beau ensoleillé.

Francois, héros ordinaire

François habite un village de plus de 1000 habitants.
On appelait cela un bourg il n’y a pas si longtemps, maintenant le nom est désuet.

Ce village vieillit, l’exode vers les villes et le travail a érodé la population.
Seule une classe reste dans l’école, partageant l’éducation des enfants avec les villages alentours.
François a suivi son éducation dans cette école, avant d’aller au collège de la ville.
Les habitants sont donc composés d’anciens pour la plus part, il reste quelques agriculteurs, un boulanger, un épicier. Quelques jeunes se sont aussi installés amenant de la vie et de l’espoir avec leurs enfants.

François travaille dans une entreprise de menuiserie, il a un camion avec lui et se débrouille souvent seul. Il est bien!  Mais voilà le corona vient bousculer cette tranquillité. Son parton lui a dit qu’il sera désormais au chômage.

François est seul chez lui, sa femme l’a quitté, oh ! Pas pour partir avec un autre, il aurait presque préféré, non !  Elle est partie avec la maladie du siècle, le cancer.
Après trois jours de confinement, à tourner en rond dans sa maison, François n’en peut plus, « Il faut agir ! » se dit-il un matin.

Il va voir sa voisine Germaine qui ne sort plus, lui demande ce qu’il peut faire pour elle, celle-ci lui répond qu’elle n’a plus grand-chose à manger, la personne qui s'en occupe ne vient plus. François fait donc ses courses. Il ramène du pain aussi chez les Durand qui ont peur de sortir.
Au fil des jours il a de plus en plus de travail, il récupère des « clients » , il prend son camion pour aller à la ville, se fait souvent arrêter par les gendarmes, il a des feuilles mais sont stock s’épuise. François va voir le maire qui lui donne une dérogation.

Petit à petit, François tisse sa toile sociale, pas virtuelle celle-là! Il est le lien entre les habitants, passant les nouvelles entre Untel et Untel. Il est l’info, relatant le quotidien des gens; il apporte aussi la vie dans ces maisons fermées. Il invente un échange de livres entre les confinés, aide aussi les personnes à se servir des nouveaux outils de communication.
Au début il n’a pas de masque, pas utile qu’on nous dit à la télé, puis quand même se dit qu’il ne faut pas être un facteur de propagation. Il demande à Mauricette, la couturière, de lui faire son armure contre le virus. Il peut ainsi aider plus facilement les gens, leur faisant des petits boulots d’entretien. Il entre dans leur univers.

Voilà! François est heureux de ses initiatives ; chaque visage souriant le conforte dans sa quête. Il a trouvé une nouvelle raison de vivre.

Ce matin, au réveil, François ne se sent pas bien, il a eu une nuit agitée, faite de sueurs et de frissons. François n’est pas idiot, il comprend ce qui lui arrive, il se croyait invulnérable, fort; ce virus c’était pour les personnes âgées, les faibles. Là il comprend,  ce mal l’a investi et il a l’air bien ancré. Il se retrouve seul et affaibli. Il pense à ses enfants mais ne veut les appeler de peur qu’ils arrivent et prennent des risques.
Un nouveau combat s'initie entre lui et cet ennemi invisible qui envahit son propre territoire.
Il va se battre!

Toute crise grave engendre son lot de héros. Des François ils sont nombreux sans  doute. D’autres se diront, après coup « j’aurais dû, pu en faire autant ! "
Certains l’ont fait.

Ce sont des héros ordinaires et François, cela lui convient.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

jeudi 7 mai 2020

S8E2 (Lindon et les intellectuels)

52éme jour de confinement.
Épisode 2 de la saison 8
Le nombre de morts en hausse.
Nombre de cas déclarés         : 137 150
Nombre de morts(jour/total)  :  278 / 25 809

Temps beau ensoleillé.

Lindon et les intellectuels

Vincent Lindon a donné sa vision de la gestion de la crise par
nos gouvernants.

Je déplorais dans un bloc précédent le manque de paroles des intellectuels.

Je ne sais pas si c'est une conséquence d'internet et ses réseaux sociaux.
Ceux-ci ne rendent plus audibles ces personnes pensantes qui explorent les temps
que nous vivons.

Avant les intellectuels osaient s'exprimer sur les idées politiques ou philosophiques
dans le monde où ils évoluaient.
Bon il y avait tous les avis, Sarthe, Yves Montand, Signoret prenaient fait et cause
pour Staline alors que ce dernier envoyait des millions de gens au Goulag.
D'autres ont défendu Castro, Mao.
Yves Montand a fait des émissions après la crise du pétrole de 1973.
Il y a eu Aron, Foucault, Deleuze et autres.

Mais depuis les années 2000, rien ou presque.
Juste les polémistes, Finkielkraut, Zemmour et autres BHL sont invités
car ils font le buzz, vous les écoutez s'engueuler sur les chaines et à la fin
vous ne pouvez en conclure rien d'important.
Ces gens ne sont même pas intellectuels, ils réagissent à chaud sur l'actualite
et n'ont pas le recul nécessaire pour analyser le contexte.
Un philosophe écoute, regarde le monde et après un temps de réflexion peut
guider notre pensée sur la critique de notre société.
En fait ce doit être des sages qui nous donnent une autre vision de l'instant.

Ce sont Emmanuel Todd, Régis Debray ou Edgar Morin et pleins d'autres.
Ce pourrait être des acteurs, écrivains qui ont déjà une aura.
Malheureusement ils sont rarement visibles.
Ils peuvent être entendu sur le net mais leurs pensées n'arrivent
pas jusqu'aux oreilles de la majorité.

Lindon en est un exemple, il fait sa tribune sur Médiapart, lui même
écouté que par des abonnés.

Si bien que les politiques sont affranchis de ces grandes idées; ils peuvent
travailler dans l'urgence, ne pas voir plus loin que leur mandat.
Ils ne sont pas remis en cause.

Il faudrait qu'une association d'intellectuels, d'acteurs, de philosophes demande
d'avoir une tribune sur les médias grand public.

On a besoin d'un discours philosophique pour contrer la course en avant sans
but défini.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

mercredi 6 mai 2020

S8E1 (Peur versus virus!)

51éme jour de confinement.
Épisode 1 de la saison 8
Le nombre de morts en hausse.
Nombre de cas déclarés         : 132 967
Nombre de morts(jour/total)  :  330 / 25 531

Temps pluvieux puis nuageux

Peur versus virus!

Le pouvoir nous a contaminé par la peur, plus que le virus par la maladie.

De part le contexte souvent relaté, démantèlement des services de santé,
manque de masques , de tests. Les gouvernants ont pris peur.
Pas que bête! Ils se sont dit, autant déverser notre peur sur la population,
c'est gagnant gagnant, on se libère et on peut mieux gérer.

Donc ils nous ont fait peur.
Faut rester confiné, ne pas sortir.
Avoir peur de son voisin, ne pas le regarder, le virus se propage par les yeux.
Changer de trottoir si quelqu'un vient en face.
Puis la peur du gendarme, si vous n'êtes pas sage on va verbaliser,
vous emprisonner, vous torturer; bon là j'exagère un peu, je suis toujours
excessif, quoi qu’avec l'état d'urgent l'autorité a tous les droits.

En parlant de peur cela me rappelle Gicquel le journaliste de 20h
que tout le monde écoutait dans les années 70.
Un jour il débute son journal par la désormais célèbre phrase:
"La France a peur!".
Au sujet de Patrick Henry qui avait tué un enfant.
C’était une étape importante du conditionnement par les médias.
En fait les Français n'avaient pas vraiment peur, mais on leur a inoculé
ce sentiment.
Gicquel lui est complice de la mise à mort de Ranucci (Pullover rouge).
Cherchez sur internet.
La France avait tellement peur qu'elle a condamné Ranucci, alors qu'il
y avait des erreurs dans l'enquête et Giscard d'estaing dans ce contexte
ne lui a pas accordé sa grâce car la "France a peur".

On ne prend pas les bonnes décisions dans la peur, et le pouvoir doit en
savoir quelque chose.
Maintenant qu'il nous a fait peur, il est embêté à l'approche du déconfinement.
Il ne peut décemment pas nous libérer comme cela, les gens ne comprendraient pas
pourquoi du jour au lendemain on serait libre.

Alors il tergiverse.
Il peint la France en vert et rouge.
Zone libre et zone occupée, métaphore de la guerre.
Je soupçonne que ce sont les enfants d'Edouard Philippe qui l'ont dessinée
en devoir de confinement, car il y avait des erreurs, au départ,  plusieurs
départements en rouge entourés de vert.
Bon le fils d’Édouard ne maitrise pas les soustractions encore.
On aurait dû donner ce boulot à Jérôme Salomon il sait compter.
Il compte les morts tous les jours. Comme quoi Directeur de la santé mène à tout.

Le pouvoir veut que les enfants reprennent l'école mais pas tous, car il faut
un mètre de distance et c'est un peu compliqué. On voit à la télé une
maitresse se balader avec son mètre dans la classe.
Pas de mètre, pas de maître.
Il aurait fallu déconfiné complétement mais les gouvernants ont peur encore.
Ils transmettent cette peur aux parents, enseignants et maires.

Voila, nous avons le virus de la peur et cela nous ôte notre pouvoir de penser.
D'autre pays n'ont pas eu cette peur et n'ont pas confiné du tout.
J'espère que des études sérieuses et indépendantes seront menées afin
de savoir quelle était la meilleure solution.

Une expérience pour les pandémies à venir.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

mardi 5 mai 2020

S7E7 (Où est Brigitte?)

50éme jour de confinement.
Épisode 7 de la saison 7
Le nombre de morts en hausse.
Nombre de cas déclarés         : 131 863
Nombre de morts(jour/total)  :  306/ 25 201

Temps Nuageux puis beau

Où est Brigitte?

Cela pourrait-être la version féminine de "Où est charlie?"
En tant que première dame de France, nous devrions la voir dans les hôpitaux,
les ehpads aussi, assister les personnes malades, soutenir le personnel soignant.
Aller voir les associations humanitaires
Enfin, plein de choses. Bernadette, elle, donnait de sa personne en son temps.

Mais voilà Brigitte est vieille, âgée car il faut être politiquement correct.
Elle est une personne à risque.
Le masque n'étant pas obligatoire il y a un mois. Je la vois mal se balader,
le sourire au lèvre, donner de son temps à conforter des patients.
Macron a donc dû la confiner.
Peut être même qu'il veut la cryogéniser pour rattraper son retard? supputation douteuse et maladroite je l'avoue.
Peut être que macron a fini son étape de la puberté et veut briser les liens avec sa seconde mère?
Peut être qu'il veut aller compter fleurette ailleurs?

Pourtant on nous avait bien vendu ce couple glamour.
Paris Match en a fait plusieurs fois sa une.
Juste avant les élections présidentielles, pur hasard du calendrier; cherchez pas la petite bête.
Bon les journaux  avaient un peu rogner la différence d'age du couple, ils avaient aussi vieilli Macron lors de leur idylle.
Faire plus politiquement correct eux aussi.
Macron avait 15 ans quand ils se sont rencontrés, certaines professeurs ont été condamnées pour ces choses là.
Ces différences d'âge manipulées sont les premiers mensonges d'état avant l'heure.

Quand on fait des recherches sur le net sur cette différence d'age on peut se poser des questions.
Gala par exemple s'insurge qu'on se pose des questions.
"Claire Chazal soutient la différence d'age des Macron" c'est un titre dans un journal.
C'est formidable! Soutenir une différence d'age.
C'est journaux people! quels titres racoleurs! Quels racolage aussi!

Sur ceux qui ont voté Macron, certains on vu en lui le gendre idéal, d'autres on voter pour le fils idéal.
En fait beaucoup ont voté sur l'emballage qui leur a été bien vendu.
Ils le paieront cher plus tard.

Je n'aurais pas parlé de cette différence d'age, car je m'en fous, chacun est libre.
Ce qui me gêne est le mensonge qui s'est installé autour de cela. Le fait qu'on nous ait baladé.

Ce mensonge en a généré pleins d'autres, confiants que les gens pouvaient avaler des couleuvres.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

lundi 4 mai 2020

S7E6 ( L'économie VS le bon sens!).

49éme jour de confinement.
Épisode 6 de la saison 7
Le nombre de morts baisse.
Nombre de cas déclarés         : 131 287
Nombre de morts(jour/total)  :  135/ 24895

Temps ensoleillé.

 L'économie contre le bon sens.

Depuis le 18éme siècle les entreprises de production ce sont appropriées le mot économie, qui étymologiquement veut dire "gestion de la maison", les industriels l'ont détourné pour qu'il ne soit que le reflet de l'argent, une recherche du profit.

Le bon sens , on ne l'apprend pas dans les écoles d'administration, le bon sens n'est pas compatible avec le pouvoir de l'argent.
Pour faire suite à mon blog d'hier, j'ai écouté comment le Maroc a géré la crise; on prend une leçon de bon sens,  d'intelligence.
L'économie n'a rien à voir avec l'intelligence non plus.

Les Marocains ont connu la crise via les pays européens, l’Italie, la France et l’Espagne, pays les plus touchés en Europe.
Ils ont pris des décisions rapidement; ils réquisitionnent les entreprises pour faire des masques, partant du principe qu'un masque en tissu est suffisant si tout le monde en porte. Ils n'ont pas tergiversé sur l'importance du masque.
Au mois de Mars leurs statistiques des morts suit la France. Quand le professeur Raoult parle de la chloroquine, les Marocains, non empêtrés dans des considérations politiques et financières, choisissent d'utiliser la Chloroquine et le nombre de morts baissent aussitôt.
Les Marocains se disent qu'entre un médicament non homologué et la mort il n'y a pas d'hésitation.

Nous savons pourquoi en France le débat sur la chloroquine, n'est pas une question médicale mais des guerres intestines entre personnes et groupes pharmaceutiques.
Nous sommes près à laisser les gens mourir pour des raisons économiques.
Je ne juge pas le bienfondé ou non de la chloroquine, je constate que des pays l'ont utilisée sans polémique.

Le peuple Marocain ne remet pas en cause les intentions des gouvernants , ils ne sont pas méfiants.
En France c'est le contraire mais ce n'est qu'un juste retour des choses, les gens du pouvoir ont préféré mentir plutôt que d'expliquer à un peuple considéré par eux comme infantile.

Pour en finir avec ces exemples de pays gérant la crise, il y a l'Allemagne aussi.
L’Allemagne a quatre fois moins de morts.
Elle ne fait qu'un confinement partiel.
L’Allemagne n'a pas, ou moins, démantelé son système hospitalier. Elle n'est pas Jacobine non plus, c'est un état fédéral et les landers ont un pouvoir  réel face au pouvoir central.
Elle est restée également un pays industriel.
Merkel est une scientifique aussi, elle ne sort pas d'une école de management. Je la voyais discuter avec des politiques dans une vidéo, il y avait un climat serein, chose que l'on ne voit pas beaucoup dans notre pays.

En fait, peu importe le pays, France, Allemagne, Maroc... l'important pour gérer une crise est d'avoir du bon sens et de l'intelligence pas l'économie.

On ne doit pas économiser sur la santé des gens on doit la fructifier.


Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

dimanche 3 mai 2020

S7E5 (La Suéde et le portugal!)

48éme jour de confinement.
Épisode 5 de la saison 7
Le nombre de morts baisse.
Nombre de cas déclarés         : 130 979
Nombre de morts(jour/total)  :  166/ 24 760

Temps ensoleillé.

La Suéde et le portugal

En aparté, je viens de voir que l’église catholique se met au drive. Pour l'instant c'est une initiative d'un curé, il confesse les ouailles en voiture; en fait ce sont les pénitents qui viennent en voiture pour se faire confesser. Faut-il avoir beaucoup fauté, est-ce si urgent ?  pour avoir besoin d'aller se confesser en voiture. Question évidemment spirituelle mais qui pose certaines réflexions sur le monde d'aujourd'hui.
Il serait quand même plus simple de le faire par téléphone.
Je propose une association avec Mc Do (pour lui ce serait du pain béni!) pour des raisons écologiques bien sûr.

La Suède n'a pas confiné et à moins de morts en pourcentage avec la France.
Les écoles sont restées ouvertes jusqu'au lycée, car ils ont parié sur le fait que les jeunes ne risquaient rien.
Dans leur façon de faire, leur politique est basée sur la responsabilité de la population.
Ils ne prennent pas les gens pour des débiles, ni des enfants. En retour la population fait entièrement confiance en leur gouvernants.
L'age moyen des morts par le virus est de 81 ans, ce que le gouvernement suédois déplore; mais le rapport à la mort pour les vieux est différent avec la France, ils ont une espèce de fatalité sur la mort des personnes âgées.
Un Médecin dans les années 90 m'avait dit que le Danemark ne dialysait pas les personne de plus de 75 ans; cela m'avait fait froid dans le dos.
Alain Gras, sociologue, vivant en Suéde dit que tout est basé sur le fait que ces pays du nord sont d'origine Luthérienne.
A étudier réellement, il est important de comparer dans ces temps d'épidémies les différentes politiques.

Le Portugal lui, a confiné. Il n'atteint pas le millier de morts.Sa politique s'est basée en deux mots, anticipation et solidarité. Ce pays a été le dernier état à être touché, il a confiné avant d'avoir un mort, il a anticipé en observant ce qui se faisait chez les voisin. Il a pris les bonnes décisions en total accord entre les partis politiques et la population.
Le Portugal achète tout de suite des masques en payant avant livraison.
Le Portugal est une jeune démocratie 1974, c'est le pays européen qui a subit le plus longtemps la dictature, cela ne l'a pas empêché de voter l'état d'urgence, lui rappelant les années sombres.
Il est vrai que les portugais, de par leur passé, sont plus disciplinés.

J'espère qu'une fois la crise passée, des études sur les différentes façons d'aborder la pandémie seront étudiées et que l'humilité sera de dire que d'autres ont fait mieux que nous.

Si cela vous intéresse voici la vidéo d'où je tire ces info.
https://www.youtube.com/watch?v=Anu6eoAWVag

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.


samedi 2 mai 2020

S7E4 (Premier Mai!)

47éme jour de confinement.
Épisode 4 de la saison 7
Le nombre de morts baisse.
Nombre de cas déclarés         : 130 185
Nombre de morts(jour/total)  :  218 / 24 594

Temps nuageux, venteux et frais.

Premier Mai!

Nous sommes le 1er Mai, un des premiers Mai les plus calmes dans le monde depuis depuis 1886.
Le confinement est le contexte idéal pour les gouvernants , temps calme, pas de manif, pas de gréve. Les gens au pouvoir auraient pu être tranquilles mais ils ont merdé dans leurs mensonges, leurs calculs politiques. Preuve qu'ils sont idiots.

Le 1er Mai, FranceInfo nous permet de revoir Nathalie Arthaud de Force Ouvrière, fille spirituelle  d'Arlette Laguillier (ceux qu ne connaissent pas, peuvent continuer à jouer sur leur smartphone).
Arthaud, on la voit tous les 5 ans (élection) et 10 minutes tous les ans, le 1er Mai. L'avantage c'est qu'elle a un an pour préparer son discours.
On a l'impression qu'on la sort du placard, c'est toujours l'histoire du marronnier, dans la base de données on a  "premier mai : Arthaud'.  Elle se fout des questions du journaliste elle débite son "travailleurs, travailleuses on  vous ment!".
Ce sont les dinosaures de la politique, Nathalie a eu une éducation politique. Même si ce sont des idées révolutionnaires, c'est dommageable que plus personne maintenant n'a d'éducation politique. Mais c'est étudié pour.

En fait ce sont les médias qui font la démocratie, ils décident de qui va apporter la bonne parole. Ils disent à Nathalie Arthaud, tu as dix minute pour t'exprimer cette année et après c'est terminé!". Bien sûr elle pourra s'exprimer dans une émission locale, dans un coin du net où il n'y a que les convaincus qui l'écouteront.

Pendant ce temps-là on a Praud, Calvi, zemmour (condamné pour provocation à la haine raciale) , Patrick Cohen et pleins d'autres; ils sont là tous les jours à déverser la parole des gouvernants; à, insidieusement, culpabiliser,  à traiter les chômeurs de fainéants, d'assistés et autres insultes.
Pascal Praud disait cette semaine: "les profs ne vont pas aider Macron, c'est scandaleux!".
Il y a internet, vous m'objecterez, mais internet n'est pas regardé pour des raisons politiques, peu de personnes en fait écoutent les chaines d'infos parallèles, ce sont comme je le dis plus haut des convaincus; non, les autres regardent les vidéos marrantes, les chats que se cassent la gueule, les malheurs des "starlettes"; mais pour les infos ils se retrouvent de façon consciente ou inconsciente devant les gens cités plus haut.
De plus, les mainstream ont inventé le mot fakenews pour contrer toutes infos qui ne correspondraient pas au cahier des charges de la bonne pensée.

Le grand capital l'a compris depuis longtemps, détenir les médias c'est détenir le pouvoir, on parle d'eux en tant que néo-libéralistes, ce n’est pas la bonne définition, c'est plutôt une mafia, une dictature du capital, qui nous dit quoi penser ou plutôt "ne pensez plus on le fait pour vous!".

Ceux qui ne veulent pas les écouter, comme moi, sont dit subversifs!

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

vendredi 1 mai 2020

S7E3 (Une histoire délirante! )

46éme jour de confinement.
Épisode 3 de la saison 7
Le nombre de morts stagne.
Nombre de cas déclarés         : 129 581
Nombre de morts(jour/total)  :  289 / 24 379

Une histoire délirante!

Un jour! un martien descend sur terre.

Juste une précision, on ne sait pas si c’est un martien, un vénusien, un jupitérien, pas un italien c’est sûr !
Bon pour la clarté de l’histoire on l’appellera un martien. On ne va pas s’embêter.

Donc le fameux martien descend sur terre et visite les villes, il s’aperçoit que les villes sont traversées par des artères où il n’y a pas grand monde,  il ne voit pas beaucoup de terriens dehors. Il se dit, car malgré qu’il soit martien il a de la réflexion,  donc il se dit disais-je « tiens! Il a l'air d'y faire bon vivre, je vais en parler à Bidule! ».

Bidule ce n’est pas son copain, ni son chef, il n’y a pas de chef là-bas. Mais comme il faut qu’il en parle à quelqu’un pourquoi pas à Bidule?

Sur ces bonnes pensées il remonte dans sa soucoupe à pédale.

Là encore une précision : Bien qu’ils soient martiens, ils ne sont pas bêtes pour autant, ils se déplacent en soucoupe à pédale, cela aurait pût être à manivelle ou à piston mais en l’occurrence, là, c’est à pédale. De plus c’est écologique ! Enfin ils s’en foutent un peu car chez eux il n’y a pas de nature rien  que du vide.

Bon faudrait pas m‘interrompre à chaque fois car on n’arrivera pas à la fin de l’histoire.

Un coup de pédale suffit pour atteindre la vitesse de la lumière, c’est très rapide mais pas très précis car pour s’arrêter il faut s’y prendre à l’avance.

Le voilà revenu sur sa planète, il va voir le fameux Bidule qui bricole dans un coin, ce qui n’est pas facile car leur planète étant ronde ! pas beaucoup de coin… Bref ! Il lui dit : « La terre a l’air d’être intéressante à y vivre !». Bidule qui n’a pas sa langue dans la poche, faut dire aussi, petite parenthèse, qu’ils n’ont pas d’habits nos bonshommes, pas de langue non plus d’ailleurs, je commence à avoir mal à la tête, moi, avec cette histoire; donc Bidule lui répond «On ira dans 2 ou 3 années lumière » car il n’avait pas fini son bricolage.

C’est là que l’histoire se corse, bon la Corse… non laisse tomber !  Notre martien, maintenant qu’on se connait, n’a pas vu ou su qu’il avait chopé le Coronavirus. Il vient comme ça aussi, sans les précautions d’usage, il a eu de la chance de ne pas se faire prendre par les flics cela lui aurait coûté bonbon si l’amende est en rapport au nombre de km ; il chope le virus et la bizarrerie, s’il y en a une dans cette histoire, c’est que le petit homme vert devient bleu avec ce ?%/¨ù  de corona.
Le lendemain matin, enfin je dis matin mais il n’y a pas de jour, donc pas de nuit, donc pas de matin, ni de lendemain d’ailleurs enfin, plus tard, de plus en plus de petits hommes deviennent bleus. Bidule qui n’est pas né de la dernière pluie, il ne pleut pas non plus là-bas bref !  Dit au martien « faut que tu y retournes ! Pour nous ramener quelqu’un qui peut nous soigner ».

Le Pire dans tout cela, c’est que le martien, sur terre il tombe sur Macron, il serait tombé sur Panoramix  cela aurait été mieux! Il lui aurait donné une potion magique. Là, il chope Macron (en plus du corona, pas de chance vous remarquerez!), et le ramène dans sa fameuse soucoupe.
C’est là l’erreur. En deux temps trois mouvements avec l’aide de Macron ils ne sont plus bleus mais oranges.

Les petits hommes verts, enfin bleus, non oranges, j’en vois qui suivent pas ! Disent à Macron « nous voulons redevenir verts!». Là c’est une autre erreur, car Macron leur dit : « Si vous voulez redevenir verts! Faut m’élire président! ». On vote à main levée, juste pour dire, sans vous embêter, que les petits hommes n’ont pas de mains, ni de pieds d’ailleurs mais là les pieds cela importe peu dans notre histoire, sauf pour la pédale citée plus haut.
Macron est donc élu Président, une fois élu il leur dit « Si vous voulez redevenir verts! Faut travailler pour moi ! »
Les martiens viennent d’entrer en démocratie, ils ne comprennent pas leur bonheur, pour l’instant ils voudraient être verts et ils broient du noir. Mais ce qu’ils ne se savent pas c’est qu’ils ont le loisir de travailler au lieu de bricoler dans un coin comme avant.
Macron leur promet de la sueur et des larmes, choses que ne connaissaient pas nos petits hommes...
"Eh Gérard tu peux me dire de quelle couleurs ils sont les petits hommes".
"On s'en fout! elle n'a ni queue ni tête ton histoire!"

Moralité : les martiens sont peut-être intelligents mais ils se font entuber comme les autres.

« Hé ! Didier tu te réveilles ! Il est l’heure d’aller bosser »
« Merde je suis en retard, faut que je me lève. Quel mal de crane ! » Me dis-je !

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

La Fin

Voilà le confinement est terminé, je remercie ceux qui m'ont suivi. Vous pouvez me lire sur mes autres blogs: Réflexion                 ...