lundi 13 avril 2020

S4E7 (Le jour d’après !)

28éme jour de confinement.
 Le nombre de morts avec Ehpad petite baisse.
 Nombre de cas déclarés         : 98 076
 Nombre de morts(jour/total)  :  574 / 14 967

Temps printanier, ciel bleu, temps frais.
Dernier épisode de la saison 4.

Le jour d’après !

Macron en a parlé lors de son premier discours du confinement. Maintenant on en parle de plus en plus.
Ce ne sera plus comme avant, le monde va changer.
Peut être!

Ce matin le MDEF demande que les gens travaillent plus après le confinement.
C’est ça le changement?

J’avais pensé :

Moins de surconsommation.
Moins de mondialisation, produire plus français, ne pas être dépendant de pays comme la chine.
Moins de faim dans le monde, moins de misère.
Arrêter cette course folle vers l’avant sans regarder derrière soi les laisser pour comptes.
Prendre soin des autres, des délaissés, des sans abris.
Etre dans le mieux vivre, avoir du temps pour s’épanouir.
Etre mieux soigné, des soins pour tout le monde, sans économie d'échelle.
Un logement pour chacun.
Une planète plus propre, moins de pollution.
Moins de guerre.

Quel âne! Moi, avec mes rêveries, descends de ton nuage!
Bon j’en vois qui rigolent, qui se moquent. Ben oui je suis utopiste, optimiste invétéré de la bonté de l’homme.
Cela ne vaut pas de me lancer des pierres, des quolibets.
Il est vrai qu’il est plus facile de rire de moi que d’aller leur dire là-haut qu’ils déconnent, qu’ils ne comprennent rien. Que la vie ce n’est pas ça, qu’un jour ils regretteront, peut-être? (encore mon malaise qui revient). Peut être qu’un jour ils seront dans le besoin, qu’ils auront besoin d’aide, de quelqu’un.

Mais voila, va falloir travailler plus.
Déjà que nous allons payer l’addition du confinement très chère ; il faudra en plus rembourser les pertes des entreprises. Les milliards qu’ils ont amassés, ils sont où ? Attention quand je parle entreprises je parle de ceux du Cac40 pas des PME qui tirent la langue.

L’état a préféré annuler les charges, plutôt que les dettes des entreprises. Les charges c’est le peuple qui paye avec les impôts, les dettes cela aurait été les banques, on ne va pas demander aux banques d’aider les entreprises quand même.
C’est encore une aberration de ma part, je ne sais pas pourquoi je vois le monde d’une façon inappropriée.
Je sais on va encore me dire « Ce n’est pas si simple, tu n’as rien compris ! »
Ils peuvent me le dire, je ne suis pas forcé de les croire, je les juge incompétents, donc incompétents aussi pour me juger.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La Fin

Voilà le confinement est terminé, je remercie ceux qui m'ont suivi. Vous pouvez me lire sur mes autres blogs: Réflexion                 ...