dimanche 19 avril 2020

S5E6 (Colorons le virus!)

35éme jour de confinement.
 Le nombre de morts en baisse.
 Nombre de cas déclarés         : 112 606
 Nombre de morts(jour/total)  :  395 / 19 718

Temps brumeux, frais.

Colorons le virus!

Ici il a fait brumeux toute la journée.
Le brouillard est une belle métaphore pour décrire le contexte dans lequel ont vit.
Le brouillard dans lequel navigue à vue nos dirigeants.

J'imaginais que ce temps devait plaire au virus, il peut stagner dans cet état aqueux, à l'abri d'une gouttelette d'eau, à attendre une victime errante dans ce bois où j'étais.

Il était dans son élément dans ce monde ouaté.

Je me disais, si j'étais scientifique, je trouverais le moyen de colorer ce virus, pour qu'il arrête de nous narguer masqué, de se cacher dans sa transparence.
Je l'aurais coloré en rouge fluo, qu'il brille de mille feux afin de pouvoir le suivre.

Peut être y aurait-il une panique générale en voyant partout ces petites bombes lumineuses emplissant notre atmosphère. Ces boules qui sembleraient nous suivre et essayer de nous rattraper.
Peut être des rames de métro seraient lumineuses et éblouiraient les tunnels.
On verrait la couleur des masques, immaculée au départ, se transformer en rouge sang.
Un beau film d'horreur!

Peut être aussi aurait-on découvert que ce virus dont en parle tant n'est pas aussi présent que cela, du moins dans certains endroits. On verrait des petits nuages rouges comme ces petits nuages de moustiques stagnants dans la campagne.
On pourrait contourner ces zones irradiées pour continuer notre chemin, notre destin.

On a plus peur de ce que l'on ne voit pas!

Dans notre monde où tout doit être visible. Les caméras, satellites et autres smartphones ne nous sont pas utiles avec ce virus. J'ai pas encore vu de selfie de quelqu'un avec son virus à coté lui touchant l'épaule.

Bon je sais que je vais me faire brocarder par ces gens qui savent, qui maitrisent tout, qui ont les pieds sur terre, des gens à qui on ne la fait pas, monsieur, enfin des gens responsables.

Oui, c'est vrai même rouge le virus ne se verrait pas quoiqu'une multitude de virus... (c'est plus fort que moi!).
En tous les cas les candides, les réveurs permettent de garder un espoir par rapport à la froide rigueur des scientifiques.

Poser une question idiote peut déboucher sur des réponses compliquées.

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

1 commentaire:

  1. J’ai adoré le côté imagé de ton texte. Ce serait génial. On pourrait en faire un film. Malheureusement nos dirigeants sont tellement occupés à cacher la réalité de leur incompétence qu’ils préfèrent faire peur. Toujours pas de masques, toujours pas de tests.

    RépondreSupprimer

La Fin

Voilà le confinement est terminé, je remercie ceux qui m'ont suivi. Vous pouvez me lire sur mes autres blogs: Réflexion                 ...