jeudi 30 avril 2020

S7E2 (On récapitule!)

45éme jour de confinement.
Épisode 2 de la saison 7
Le nombre de morts stagne.
Nombre de cas déclarés         : 128 442
Nombre de morts(jour/total)  :  427 / 24 087

Temps pluvieux, frais.

On récapitule!

Quoi dire aujourd'hui de tout ça sans se répéter, le mieux est encore de récapituler, de résumer, de retourner en arrière.
Bon c'est encore trop tôt pour faire le point.

Le point de départ de cette crise est la chine. Pays autoritaire et donc lié au  mensonge.
Quand la chine déclare ses morts, les chiffres ne doivent pas être interprétés comme vrai. L'OMS aurait dû mettre en doute ces chiffres, mais pour des raisons politiques et financières n'a pas voulu se mettre à dos ce pays.

En Décembre,
Il y aurait dû y avoir une première étude au niveau des états afin de pouvoir se préparer.
La faute doit être affectée aux scientifiques, à ce moment là ils doivent alerter les gouvernements, se démarquer de la politique. Des épidémies ont déjà eu lieu et des protocoles ont été étudiés.
Faut les appliquer.

En Janvier,
les gouvernements doivent commencer à prendre des décisions, d'ailleurs la Corée, Singapour et Taïwan le font bien. Il est vrai qu'ils ont déjà été échaudés avec le SRAS, et n'ont pas de problèmes sur le partage des données personnelles. Donc efficacité maximum
L'allemagne commence à bouger, ses services de santé sont en meilleurs états que pour la France.
La France elle fait l'autruche, relayée par ces experts carriéristes qui ne veulent pas prendre de décisions.

En Février,
La pandémie commence à entrer dans le langage des politiques.
Je pense que les politiques ont commencé à paniquer vu l'état des lieux.
C'est à ce moment que cela a merdé.
Au lieu de prendre des mesures radicales, on a commencé à mentir, et le mensonge est une maladie qui s’aggrave, s'amplifie, un mensonge en amène un autre et on perd la notion du rationnel.
On ment à la population sur les masques parce qu'on en a pas.
On ne cherche même pas à s'en procurer enlisé dans son mensonge.

En Mars,
C'est la panique on ne sait plus quoi faire. on commence à réduire les déplacements mais en même temps on permet les élections, puis on confine complétement. Les mensonges continuent car on est coincé.
Les experts commencent à se battre entre eux. le Pr Raoult qui veut utiliser la Chloroquine se fait "insulter" par les grands professeurs , là c'est un combat de coqs, on sait que le mari de madame Buzyn est contre le Pr Raoult depuis plusieurs années.
Dans ce combat , je ne comprends pas pourquoi au lieu de discuter des jours et des jours on a pas mis un protocole de test sur la Chloroquine, on perd un temps fou.

En Avril,
"Ne te découvre pas d'un fil" on reste donc confinés, les Français sont d'ailleurs assez  sages ils ne se rebellent pas trop.
Même pas assez d’ailleurs, car des personnes ont perdu des proches sans pouvoir les soutenir dans la mort. C'est une question grave "comment les gens n'ont pas fait tout pour assister leur mort?"
Être sage à ce point dénote un monde individuel, suiveur inquiétant.
Mélenchon sur une chaine disait: "si j'avais un parent qui meure en Ehpad j'aurais contourné la loi, nul ne peut m'interdire de soutenir la personne qui décède."
Jamais dans aucun contexte on n'a été empêché  de veiller nos morts.
Sinon les tergiversations des gouvernants n'en finissent plus. Ils sont coincés dans le problème de masques, de tests. Ils se demandent comment déconfiner, car le problème économique est un paramètre à prendre en compte.
Donc on déconfine mais pas complétement enfin! démerdez vous! quoi. On dit au maire que c'est à eux de se débrouiller avec l'école.
On déconfine d'un côté (vert) on confine de l'autre (rouge).

En Mai,
fait ce qu'il te plait!
Plus rien à foutre!, Y en a marre! Démerdez-vous, je me casse (sic E.Philippe).

Comme chaque soir un monsieur vient nous dire le nombre de morts du jour.
Ce monsieur s’appelle Salomon il est "directeur de la santé". Directeur de la santé est un métier comptable. Compter les morts.

1 commentaire:

  1. Pour le moment E. Philippe va pas se casser, d’ailleurs il ne peut pas, il sert de bouclier à Macron. Quand il sera usé Macron reprendra le devant de la scène et rien ne sera de sa faute mais Philippe sautera.
    En tous cas financièrement le gouvernement n’aura pas tout perdu avec les amendes de confinement (800 000 amendes à 135 euros = 108 000 000 euros). Il parle toujours de ce qu’il donne (l’argent des citoyens) jamais de ce qu’il reçoit (l’argent des citoyens)

    RépondreSupprimer

La Fin

Voilà le confinement est terminé, je remercie ceux qui m'ont suivi. Vous pouvez me lire sur mes autres blogs: Réflexion                 ...